Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dalida

1098219804
site.jpg
site.jpg
Découvrez la playlist Dalida avec Dalida
site.jpg



site.jpg

Vidéos

1098219804

Livre d'Or

juke1.gif

vumetredeux.gif
La vie est trop courte pour écouter triste

http://pagesperso-orange.fr/pastel-cousin/livre-d%27or-texte-logo.JPG
 
Réveillez-le !!!
 
Dalida
31 mars 2016 4 31 /03 /mars /2016 23:00
Repost 0
Published by Yann - dans VIDEOS
commenter cet article
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 23:00
30 mars 1978: Ici Paris

ICI PARIS N° 1708 DU 30/03/1978 

CLAUDE FRANCOIS EMBAUME - LE FILS CACHE DE DALIDA


 

 

Repost 0
Published by DALIDA: Ces chers disparus
commenter cet article
23 mai 2015 6 23 /05 /mai /2015 23:00

Grand échiquier

Repost 0
Published by Ces chers disparus: DALIDA - dans Calendrier
commenter cet article
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 23:00

Dalida s'est investie dans la défense des radios libres, elle a été marraine de la radio NRJ et a soutenu notamment son ami Max Guazzini (devenu président du club de rugby le Stade Français)

 

Depuis sa disparition, elle est devenue une vraie référence pour la jeune génération de chanteuses. Elle ne cesse de fasciner toutes les catégories : le cinéma, les chansons (Charles Aznavour avec « De la seine à la scène ») et même la télévision avec un mini-feuilleton Dalida, en deux parties, diffusé en 2005 et réalisé par Joyce Buñuel, avec Sabrina Ferilli dans le rôle titre. Au théâtre, Joseph Agostini et Caroline Sourrisseau écrivent Dalida, à quoi bon vivre au mois de mai ?, une fantaisie onirique et surréaliste sur la chanteuse, jouée par Elsa Zadkine aux Ateliers Théâtre de Montmartre en 2005.

Une place porte aussi son nom à Paris, non loin de la rue d'Orchampt où elle résidait.

 

Les festivités sont nombreuses lors du 20e anniversaire de sa mort en mai 2007. La mairie de la ville de Paris consacre, dans ses murs, une exposition d'images et de sons pour rappeler le souvenir de cette grande chanteuse, qui fut aussi une représentante de la capitale.

 

Dalida a vendu beaucoup de singles et d'albums à travers le monde, surtout en France, mais aussi en Italie, en Belgique, en Suisse, en Allemagne (4 titres classés), en Égypte, au Canada, au Moyen-Orient, au Japon, etc. Dans tous les cas, près de 125-130 millions de disques à travers le monde (cf. Daniel Lesueur, L'argus Dalida, p. 27; site officiel). Elle a été la première à recevoir un disque d'or pour Bambino (1956-1957), un disque de platine (1964) et un disque de diamant (1981), créé spécialement pour elle. Dalida a reçu deux fois l'Oscar Mondial du Succès du disque (en 1963 et en 1974), ainsi que le Prix de l'Académie du Disque français (1975 : Il venait d'avoir 18 ans). Ayant refusé, à deux reprises (1958 et 1978), un contrat exclusif avec les États-Unis, ce qui entrava fatalement sa carrière américaine, elle obtint toutefois une ovation mémorable au Carnegie Hall de New-York en décembre 1978 (cf. D. Lesueur, L'argus Dalida, p. 35 ; A. Gallimard - Orlando, Dalida mon amour, p. 111 ; C. Daccache - I. Salmon, Dalida, pp. 106-07; ainsi que la plupart des biographies concernant l'artiste franco-italo-égyptienne et mentionnées dans la Bibliographie de cet article). Avec Edith Piaf, Dalida est sans aucun doute la chanteuse populaire française qui a le plus marqué le XXe siècle.

Le fan Club Dalida, http://clubdalida.com, rassemble aujourd’hui encore des centaines de fans qui viennent des quatre coin du monde. Le superbe magazine « Dalida Forever » avec un Cdrom est proposé en français, anglais et italien, disponible tous les trois mois.


Aujourd'hui, plus de 800 connexions par jour sont enregistrées sur le site officiel http://www.Dalida.com, créé par Thierry Savona et Orlando (frère de la chanteuse). Les deux hommes travaillent ensemble afin d'assurer la continuité de la carrière de la chanteuse. 22 ans plus tard, Dalida est toujours aussi présente.

A l'occasion du 22ème anniversaire de la disparition de Dalida, le Samedi 2 Mai 2009, le Club Dalida organise sa grande réunion annuelle qui aura lieu à la "Mairie du 18ème arrondissement de Paris". Pour assister à cette réunion ouverte à tous, rendez vous sur le site officiel : www.dalida.com

 

Les succès partout autour du monde (1956–1987) 

  • Bambino (1956)
  • Maman, la plus belle du monde (1957)
  • Histoire d'un amour (1957)
  • Buenas Noches mi Amor (1957)
  • Tu n'as pas très bon caractère (1957)
  • Gondolier (1957)
  • Les Gitans (1958)
  • Gli zingari (1958) (pour le marché italien)
  • Je pars (1958)
  • Guitare et tambourin (1958)
  • Hava Naguila (1958)
  • Dans le bleu du ciel bleu (1958)
  • Come Prima (Tu me donnes) (1958)
  • Rendez-vous au Lavandou (1958) Paroles : André Pascal, Musique : Paul Mauriat.
  • J'ai rêvé (1959)
  • Love in Portofino (1959)
  • Des millions de larmes (1959)
  • Ciao, Ciao Bambina (1959)
  • Itsi bitsi petit bikini (1960) : reprise de Brian Hyland : Itsy bitsy teenie weenie yellow polka dot bikini
  • Ô Sole Mio (1960)
  • Milord (1960) (pour le marché italien,allemand et anglais)
  • Romantica (1960)
  • Les Enfants du Pirée (1960) en italien "Uno a te uno a me", en espagnol "los ninos del Pireo", également en allemand
  • T'aimer follement (1960)
  • T'amero locamente (1960) (pour le marché espagnol)
  • L'Arlequin de Tolède" (1960)
  • Garde-moi la dernière danse (1961)
  • Nuits d'Espagne (1961)
  • Que sont devenues les fleurs ? (1962)
  • Je l'attends (1962)
  • Le jour le plus long (1962)
  • Le petit Gonzalès (1962), reprise du Speedy Gonzales de Pat Boone
  • La leçon de Twist (1962)
  • Eux (1963)en espagnol "Dos" en anglais "You"
  • Tu croiras (1963)
  • Le jour du retour (1963)
  • Je ne sais plus (1963) ("Libero" pour le marché italien)
  • Chaque instant de chaque jour (1964)
  • Ne lis pas cette lettre (1964)
  • Je t'aime" (1964)
  • Amore Scusami (1964)
  • Viva la pappa (1965)
  • Hene Ma Tov (1965)
  • Bonsoir mon amour (1965)pour le marché anglais "Good bye my love"
  • Il silenzio (1965) (pour le marché italien)
  • La Sainte Totoche (1965)
  • La danse de Zorba (1965)pour le marché italien "La danza di Zorba" anglais "Dance my trouble's way"
  • Le Flamenco (1965)
  • (Manuel Benitez) El Cordobes (1966) (également en espagnol pour l'Espagne et l'Amérique du Sud)
  • Parlez-moi de lui" (1966)
  • Baisse un peu la radio (1966)
  • Bang Bang (1966) (pour le marché italien)
  • Petit homme (1966)"Piccolo ragazzo" (pour le marché italien)
  • Ciao Amore, Ciao (1967)
  • Aranjuez la tua voce (1967) (pour le marché italien)
  • À qui ? (1967)
  • L'ultimo valzer (1967) (pour le marché italien)
  • Je reviens te chercher (1967) "son tornata da te" (pour le marché italien)
  • Les grilles de ma maison (1967)
  • Mama (1967) également en italien, allemand
  • Dan Dan Dan (1968) (pour le marché italien)
  • Le temps des fleurs (1968), reprise de Mary Hopkin : Those Were The Days
  • Je m'endors dans tes bras (1968)
  • Si j'avais des millions (1968) (reprise de If I Were A Rich Man[1])
  • Un po d'amore (1968) (pour le marché italien)
  • Les anges noirs (1968)
  • Oh! Lady Mary (1969) (pour le marché italien)
  • Le promesse d'amore (1969) (pour le march italien)
  • L'An 2005 (1969)
  • Avant de te connaître (1970)
  • Mamina (1970)
  • Lady d'Arbanville (1970), reprise de Cat Stevens
  • Ils ont changé ma chanson (1970) "Non e piu mia la canzone (pour l'Italie)
  • Concerto pour une voix (1970)
  • Darla Dirladada (1970)
  • Avec le temps (1971), reprise de Léo Ferré "Col tempo" pour l'Italie
  • La colpa e tua (1971)
  • Les choses de l'amour (1971)
  • Pour ne pas vivre seul (1972)
  • Parle plus bas (Le Parrain) (1972)
  • Ton Ame (1972)
  • Paroles… Paroles… (1973) - avec Alain Delon (de Mina et Alberto Lupo, paroles de Michaële)
  • Vado Via (1973)
  • Il venait d'avoir 18 ans / 18 Anni / He must have been eighteen (1973), composée par Pascal Sevran
  • Je suis malade (1973), reprise de Serge Lama
  • Anima Mia (1974)
  • Gigi l'Amoroso (1974) (paroles de Michaële)également en espagnol, italien, japonais, anglais, allemand
  • Ma vie je la chante (1974)
  • Ta femme (1974)
  • Mein Lieber Herr (1975)
  • Ne lui dis pas (1975) (paroles de Michaële)
  • C'est mieux comme ça (Le Parrain 2) (1975)
  • Et de l'amour… de l'amour (1975) - avec Richard Chanfray as « St-Germain »
  • La Mamma (1975, inédit 1996)
  • J'attendrai / Tornerai (1975) : reprise de la chanson de Rina Ketty
  • Il y a toujours une chanson (1976)
  • Le petit bonheur (1976)
  • Besame Mucho (Embrasse-moi) (1976), reprise d'un standard composé par Consuelo Velázquez en 1940
  • Captain Sky (1977)
  • Amoureuse de la vie (1977)
  • Femme est la nuit (1977)
  • Quand s'arrêtent les violons (1977)
  • Remember… c'était loin (1977) - avec Richard Chanfray as « St-Germain »
  • Salma Ya Salama (1977)également en italien, allemand, arabe
  • Ti Amo (Je t'aime) (1977)
  • Génération 78 (1978) - avec Bruno Guillain
  • Le Lambeth Walk / The Lambeth Walk (1978)
  • Ça me fait rêver (1978) - avec Bruno Guillain
  • Voilà pourquoi je chante (1978)
  • Comme disait Mistinguett (1979)
  • Vedrai Vedrai (1979)
  • Helwa Ya Baladi (1979)
  • Il faut danser reggae (1979)
  • Monday, Tuesday... Laissez-moi danser / Let me dance tonight (1979)
  • Problemorama (L'argent… l'argent…) (1979)
  • À ma manière (1980)
  • Chanteur des années 80 (1980)
  • Rio do Brasil (1980)
  • Je suis toutes les femmes (1980) (paroles de Michaële)
  • Gigi in Paradisco (1980) (paroles de Michaële)
  • Americana (1981)
  • Fini, la comédie (1981)
  • L'amour et moi (1981)(love inside de Barbra Streisand)
  • Marjolaine (1981)
  • Quand je n'aime plus je m'en vais (1981)
  • Une femme à quarante ans (1981)
  • Il pleut sur Bruxelles (1981)
  • Nostlagie (1981)
  • Aghani Aghani (1982)
  • Danza (1982)
  • Ensemble (1982)
  • Pour un homme (1982)
  • Tony (1982)
  • La chanson du Mundial '82 (1982)
  • Jouez Bouzouki (1982)
  • Confidences sur la fréquence (1982)
  • Femme (1983)
  • Le restaurant italien (1983)
  • Les p'tits mots (1983)
  • Lucas (1983) (paroles de Michaële)
  • Mourir sur scène (1983)
  • C'était mon ami (1984)
  • L'Innamorata (1984)
  • Kalimba de Luna (1984), reprise de Boney M
  • Soleil / Mediterraneo (1984)
  • Pour te dire je t'aime (1984)
  • Le temps d'aimer (1985)
  • Le Vénitien de Levallois (1985)
  • Pour en arriver là (1985)
  • Reviens-moi (1985)
  • Le Sixième Jour (1986)
  • Le Visage de l'Amour (1986) Dalida a dédié cette chanson à son public.
  • Les hommes de ma vie (1986)
  • Parce que je ne t'aime plus (1986)
  • Rendez vous chaque soir (1988)
  • Quand on n'a que l'amour (1957/1979)
  • Le jour où la pluie viendra (1958/1982)
  • Am Tag als der Regen kam (1959/1982), version allemande de Ernst Bader
  • La Danse de Zorba / La Danza di Zorba (1965/1986)
  • La vie en rose (1965/1976)

Chansons inachevées 

Au cours de sa carrière, Dalida a enregistré plusieurs chansons qui n'ont hélas jamais été terminées, voici celles dont nous connaissons l'existence :

  • en 1970 : "Solitude", la version française de "la colpa e tua",
  • en 1974 : "Mesdames, Messieurs..." et "Ma vie en 45 tours".

En avril 1987, deux semaines avant sa mort, un nouveau 45 tours est préparé, il s'intitule "La magie des mots" en face B "La leçon de séduction", les instrumentaux achevés elle n'avait plus qu'à poser sa voix sur les bandes le lundi 5 mai 1987.

Discographie France (45 tours EPS, 33 tours 25 cm et 30 cm) 

Production I.S. ORLANDO distribution Sonopresse
Distribution CARRERE 

Dalida au cinéma 

d'amour (film, 1960) (page inexistante)" href="http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Parlez-moi_d%27amour_%28film,_1960%29&action=edit&redlink=1">Parlez-moi d'amour
  • 1963 : L'inconnue de Hong Kong de Jacques Poitrenaud avec Serge Gainsbourg
  • 1965 : Ménage à l'italienne avec Ugo Tognazzi
  • 1968 : Io ti amo
  • 1977 : Comme sur des roulettes de Guy Lux
  • 1977 : Dalida pour toujours documentaire
  • 1986 : Le sixième jour de Youssef Chahine
  • Dalida à la télévivion 

    Bibliographie 

    • Catherine Rihoit, Dalida, préface d'Orlando, Plon, 1998, 2005.
    • Henry-Jean Servat, Dalida, Albin Michel, 2003, 2007.
    • Daniel Lesueur, Hit-Parades, 1950-1998, Éditions Alternatives et Parallèles, 1999, et L'argus Dalida : Discographie mondiale et cotations, Éditions Alternatives, 2004.
    • David Lelait, Dalida, d'une rive à l'autre, Payot, 2004.
    • Bernard Pascuito, Dalida, une vie brûlée, L'Archipel, 2007.
    • Jacques Pessis, Dalida : une vie…, Dargaud, 2007.
    • Colette Fellous, Dalida, Flammarion biographies, à paraître.
    • Isaline, Dalida, entre violon et amour, Éditions Publibook, 2002.
    • A. Gallimard - Orlando, Dalida, mon amour, Édition NRJ, 1989 (la carrière de Dalida à travers la presse française et internationale).
    • M. Rheault, Dalida, une œuvre en soi, Éditions Va bene, 2002.
    • C. Daccache - I. Salmon, Dalida, Éditions Vade Retro (la carrière de Dalida selon la presse française et internationale).
    • E. Bonini, La véritable Dalida, Éditions Pygmalion, 2004 (biographie désapprouvée par Orlando)
    • J. Barnel, Dalida, la femme de cœur, Éditions du Rocher, 2005.
    • A. Ravier, Dalida passionnément, Éditions Favre, 2006 (livre non validé par Orlando).
    • J. Pitchal, Dalida, tu m'appelais petite sœur…, Éditions Carpentier, 2007 (ouvrage non validé par Orlando).
    • L. Rioux, 50 ans de chanson française, de Trenet à Bruel, Éditions L'Archipel, 1992.
    • P. Saka - Y. Plougastel, La Chanson française et francophone, Éditions Larousse, 1999.
    • M. Gilbert Carpentier, Merci les artistes, Éditions Anne Carrère, 2001.
    • J. Peigné, Salut les Sixties, Éditions de Fallois, 2003.
    • J.-M. Boris - J.-F. Brieu - E. Didi, Olympia. Bruno Coquatrix, 50 ans de Music-Hall, Éditions Hors Collection, 2003.
    • G. Verlant, L'odyssée de la chanson française, Éditions Hors Collection, 2006.
    • M. Luzzato Fegiz, Morte di un cantautore. Biografia di Luigi Tenco, Gammalibri, 1977.
    • G. Borgna, L'Italia di Sanremo, A. Mondadori, 1999.
    • A. Fegatelli Colonna, Luigi Tenco. Vita breve e morte di un genio musicale, A. Mondadori, 2002.
    • A. Montellanico, Quasi sera: una storia di Tenco, StampaAlternativa/NuoviEquilibri, 2005.
    • R. Tortarolo - G. Carozzi, Luigi Tenco: ed ora avrei mille cose da fare, Arcana, 2007.
    • Claire Severac - Cédric Naïmi, Dalida. Ses fans, ses amis ont la parole, Éditions du Rocher, 2008.
    • Sites Internet : Hit-Parade France, Hit Parade Italia, Infodisc, Dalida-Show.

    Notes et références

    Repost 0
    Published by Yann - dans Calendrier
    commenter cet article
    27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 23:00

     


    DALIDA Besame mucho  1976 TV
    Repost 0
    Published by Ces chers disparus: DALIDA - dans VIDEOS
    commenter cet article
    27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 23:00

    Dalida chante «Le temps d'aimer» à l'émission Domino en 1986


     

    Repost 0
    Published by Ces chers disparus: DALIDA - dans Calendrier
    commenter cet article
    27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 23:00

    Repost 0
    Published by Ces chers disparus: DALIDA - dans VIDEOS
    commenter cet article
    27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 23:00

    Dalida pour toujours est le treizième album de Dalida paru chez Sonopresse en 1977.

     

    Cet album est la bande originale du film tourné par Michel Dumoulin sur plus de trois années.

     

    Il présente Dalida au quotidien.

     

    A travers ses chansons, ses galas, ses séances d'enregistrements, on découvre la star sous le feux des projecteurs mais aussi la femme dans ses moments d'intimité.

     

    Dalida ouvre les portes de sa vie, chez elle dans le quartier de Montmartre à Paris, dans sa villa en Corse, et surtout en Egypte avec un retour sur sa terre natale après vingt ans d'absence, elle évoque ses souvenirs de jeunesse, retrouvant la maison et l'école de son enfance.

     

    Au fil des chansons défile la vie de l'artiste...

     

    Face A

    Ciao Amore, Ciao est une chanson italienne écrite et composée par Luigi Tenco.

    Dalida enregistra aussi cette chanson en italien et l'interpréta notamment lors du Festival de Sanremo, en 1967Sanremo) après la prestation de Tenco. Ce dernier, désespéré de ne pas avoir gagné, se suicida quelques heures après.

    • Ya Bahyati 0:45
    • Prière Muezzin 0:27
    • Le Temps De Mon Père 0:34
    • Avec Le Temps 5:53
    • Ma Vie Je La Chante 1:46
    • Un Verre Et Une Cigarette 1:13
    • Que Sont Devenues Les Fleurs 1:00
    • Pour Ne Vivre Pas Seul 3:50
    • La Danse De Zorba 2:24
    • Il Venait D'Avoir 18 Ans 4:33
    • Des Gens Qu'On Aimerait Connaître 1:53
    • Gigi L'Amoroso 8:25

    Face B

    • Tico Tico 1:43
    • Paroles Paroles 0:20
    • Les Enfants Du Pirée 1:21
    • Je Pars 0:09
    • Darla Dirladada 2:34
    • Non Ce N'Est Pas Pour Moi 1:08
    • Come Prima 0:33
    • Gondolier 0:27
    • Ciao Ciao Bambina 0:42
    • Romantica 1:17
    • J'Attendrai 4:18
    • Que Reste-T-Il De Nos Amours? 1:47
    • Il Faut Du Temps 0:30
    • Le Petit Bonheur 0:50
    • Besame Mucho 2:50
    • Il Y A Toujours Un Chanson 2:39
    • Bambino 0:25
    • C'Est Vrai 0:44
    • Le Parrain (Orchestre) 0:25
    • Captain Sky 0:38

     

    Repost 0
    Published by Ces chers disparus: DALIDA - dans Calendrier
    commenter cet article
    27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 23:00

    Repost 0
    Published by Ces chers disparus: DALIDA - dans VIDEOS
    commenter cet article
    26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 23:00

    Dalida doit aller chanter en Turquie à Antalya, le Deauville turc, devant un parterre élégant et en présence du Président de la République Ottomane

     

    Repost 0
    Published by Ces chers disparus: DALIDA - dans Calendrier
    commenter cet article

    Pages

    .

    Muzika.Fr - Musique & Chansons



    Dalida

    YouTube Mix for Dalida


    Sortie en 2010

    Sortie en 2008

    Sortie en 2003

    Sortie en 2002

    Sortie en 1999

    Sortie en 1993

    Sortie en 1992

    Sortie en 1975

    Sortie en 1974

    Sortie en 1968

    Sortie en 1965

    Sortie en 1964

    Sortie en 1961

    Sortie en 1959

    Miniature
    4:07 Ô Seigneur Dieu

    Liens